Pôle chrétien

Leçon de l'Ecole du Sabbat


Samedi: SABBAT APRÈS-MIDI

Leçon 1

Restauration totale

Étude de la semaine : Gn 1.26, 27; Dn 6.5; Gn 3.8-19; Jc 4.4; Ga 4.19; Mc 2.1-12; Jn 10.10

Versets à mémoriser: Dieu créa l'homme à son image; Il le créa à l'image de Dieu; homme et femme il les créa. (Gn 1.27)

Il suffit de regarder autour de nous, de considérer ce monde, notre quartier, nous-mêmes, pour s'en rendre compte. Se rendre compte de quoi ? Il y a quelque chose qui ne va pas du tout. Ça s'appelle la Chute, ça s'appelle le péché, ça s'appelle la rébellion, et ça s'appelle le grand conflit.

Mais la bonne nouvelle, c'est que ce n'est pas pérenne. Cela ne va pas durer éternellement. Jésus est venu, il est mort pour les péchés du monde, et il a promis de revenir. Et quand il reviendra, il ne restera rien de ce monde. Il sera remplacé par un nouveau royaume, son royaume éternel. " Aux jours de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et ce royaume ne passera pas sous la domination d'un autre peuple ; il pulvérisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera toujours. " (Dn 2.44.)

Quelle restauration !

Mais n'attendons pas le retour de Jésus pour que la restauration commence. Ceux qui sont en Christ sont d'ores et déjà une nouvelle création (2 Co 5.17). Et nous sommes prédestinés à devenir conformes à l'image de son Fils (Rm 8.29). Il nous appelle aussi et nous en donne les moyens, en tant qu'église, de sorte que nous pouvons agir en vue de la restauration d'autrui également.

Dimanche: L'image de Dieu

La Bible déclare que l'humanité a été à l'origine créée " à l'image " de Dieu (Gn 1.27). Une image peut être en deux dimensions, comme un reflet dans le miroir ou une photographie, ou bien en trois dimensions, comme une statue ou un hologramme. Une image peut également être immatérielle, comme une idée que nous avons en tête. Que veut dire la Bible ?

Lisez Genèse 1.26.27. Comment la Bible explique-t-elle ce que signifie avoir été créés " à l'image de Dieu " ? Voir également Gn 1.31 ; Dt 6.5 et 1 Th 5.23.

Avec la création de nos premiers parents, Dieu a mis en place un nouveau standard pour la vie sur terre : l'homme et la femme. Parmi toutes les autres créatures que Dieu a faites à ce moment-là, eux seuls étaient à l'image de Dieu. Ce n'étaient pas des singes évolués. En tant qu'êtres humains, nous sommes radicalement différents de toutes les autres formes de vie présentes sur terre, et toute théologie qui minimise cette différence ne fait que dégrader l'humanité.

Dieu " les appela du nom d'humains - Adam " (Gn 5.2). Autrement dit, les deux, homme et femme, bien que différents et distincts, étaient un. Ensemble, dans leur plénitude et leur complémentarité, ils représentaient l'image de Dieu. La nature de l'image de Dieu est holistique : " Quand Adam sortit des mains de son Créateur, il lui ressemblait, physiquement, mentalement et spirituellement "2.

Le mot pour " image " en hébreu est tselem. Le mot pour " ressemblance " est demuth. Ces mots peuvent évoquer ce qui est physique (tselem) et ce qui est intérieur (demuth), ce qui inclut les aspects spirituels et mentaux de l'humanité. Ellen G. 'White le reconnait quand elle dit que l'homme a été fait à l'image de Dieu " aussi bien physiquement que par son caractère ".3

Deutéronome 6.5 mentionne les différentes dimensions de l'être humain : l'âme (spirituel), le cœur (l'esprit, le mental), et la force (le physique), On trouve le même modèle dans 1 Thessaloniciens 5.23. Un être humain fait à l'image de Dieu comprend naturellement toutes ces dimensions.


Pourquoi est-il important de toujours garder cette distinction à l'esprit ?

2 Ellen G. White, Education, p. 17, c'est nous qui soulignons.
3 Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 22

Lundi: La Chute et ses répercussions

La Bible ne dit pas combien de temps s'est écoulé entre la fin de la Création et la Chute. Des jours, des semaines, des années ? Nous l'ignorons.

Mais ce que l'on sait, en revanche, c'est qu'il y a bien eu une Chute, et que ses résultats se sont fait sentir immédiatement, et de manière visible.

Après qu'Adam et Eve ont mangé du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, la première conséquence à être mentionnée est la prise de conscience de leur nudité (Gn 3.7). Ils ont cherché à se cacher de la présence de Dieu. Leurs robes de lumière avaient disparu.4 Leur intimité avec Dieu fut interrompue à cause de cette découverte de leur toute nouvelle intimité avec l'égoïsme du péché. Dieu chercha à instruire le premier couple au sujet des conséquences de leur péché.

Lisez les textes suivants et identifiez quelles sont les conséquences immédiates du péché d'Adam et Ève : Gn 3.8-10 ; Gn 3.12 ; Gn 3.13 ; Gn 3.16 ; Gn 3.1 7-19.

Comment se manifestent ces mêmes conséquences aujourd'hui ?

Pas de doute, la Chute était bien réelle, la Chute a été dure, et la Chute a eu des conséquences terribles pour notre espèce. La longue et tragique histoire de l'humanité, jusqu'aux événements récents, révèle les conséquences tragiques du péché.

Comme nous devons être reconnaissants d'avoir reçu cette promesse ! Un jour, la tragédie du péché sera terminée et ne recommencera jamais plus.

En quoi vivons-nous, chaque jour avec les conséquences " de nos propres péchés " ?

4 Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 34.

Mardi: Inimitié et rédemption

Lisez Genèse 3.14, 15. Que veut dire Dieu quand il déclare à Satan : " Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance " (Gn 3.15, Colombe) Quelle espérance y a-t-il ici pour nous?

Le mot " inimitié " en hébreu a la même racine que le mot hébreu " haine " et le mot " ennemi ". En mangeant de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, le couple s'est placé, avec toute l'humanité, dans une situation d'inimitié avec Dieu (voir Rm 5.10 ; Col 1.21 ; Jc 4.4). La promesse de Dieu implique ici que Dieu va mettre son plan à exécution pour attirer de nouveau l'humanité à lui, transférant ainsi l'inimitié sur Satan. Ainsi, en transférant cette inimitié de lui à Satan, Dieu établissait une possibilité de sauver l'humanité tout en ne transgressant pas les principes de son gouvernement divin. C'est ce que signifie rachat au sens originel, ce que Dieu a fait pour nous et ce qu'il continue de faire pour finalement restaurer ce qui a été perdu lors de la Chute.

Que révèlent les textes suivants sur la rédemption ? Lv 1.3, 4 ; 1 Co 5.7 ; 1 Jn 1.9.

Les théologiens emploient parfois le mot expiation pour parler de la manière dont fonctionne la rédemption. En latin, expiare signifie " racheter ", et implique l'idée de réparation d'une mauvaise action. Quelqu'un a commis une mauvaise action, a transgressé la loi, et la justice exige une peine pour cette transgression. On dit parfois que le coupable a " une dette envers la société " à cause de ce qu'il a fait. En ce qui nous concerne, nous avons péché, mais dans le plan du salut, la rédemption, la mort sacrificielle de Christ nous dégage des conséquences légales de cette faute. Â la place, Christ lui-même a payé la pénalité pour nous. Le châtiment qui aurait dû être le nôtre légalement (car oui, le gouvernement de Dieu a des lois) a été pris par Jésus. Ainsi, les exigences de justice ont été satisfaites, mais elles l'ont été en Jésus, et pas en nous. Bien que nous soyons pécheurs, bien que nous ayons commis des infractions, nous sommes pardonnés et justifiés à ses yeux. C'est l'étape cruciale et fondatrice de la " restauration totale " (Ac 3.21, S21).

Mercredi: Restauration en Jésusé

" Mes enfants, pour qui j'éprouve de nouveau les douleurs de l'accouchement, jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous... " (Galates 4.19.)

À l'origine, nous avons été créés parfaits et complets dans un monde parfait et complet. Malheureusement, ce paradis d'avant la Chute a été perdu à cause du péché, et le monde tel que nous le connaissons est rempli de mort, de violence, de souffrance, de peur, en d'ignorance. Le plan du salut a été conçu afin de ramener ce monde dans sa perfection originelle. Christ est venu afin de regagner ce qui a été perdu à la Chute.

" Au commencement, Dieu créa l'homme à son image et l'enrichit de facultés nobles et bien équilibrées. Par la chute et ses conséquences, ces dons ont été pervertis. Le péché a souillé en presque oblitéré l'image de Dieu en l'homme. C'est pour restaurer cette image que le plan du salut a été formé et qu'un temps d'épreuve nous a été accordé. Revenir à notre perfection originelle, tel est l'objet principal de la vie présente et le vrai but de l'éducation. "5

Certes, cette restauration ne sera complète qu'avec le nouveau ciel et la nouvelle terre, mais le processus a d'ores et déjà commencé en nous !

Lisez Galates 4.19. Quelles que soient ses préoccupations immédiates, quel point important Paul soulève-t-il ici ?

Dans Hébreux 1.3, Christ lui-même est présenté comme l'image de Dieu, " l'expression de sa personne " (S21 ; comparez avec Jn 14.9 ; 2 Co 4.4 ; Col 1.15). Il souhaite s'unir avec nous afin de restaurer l'image de Dieu en nous. Si nous y consentons, Christ, l'image de Dieu, peut vivre en nous :" Christ en vous, l'espérance de la gloire " (Col 1.27). L'expérience finale de restauration à son image aura lieu au retour de Jésus (voir 1 Co 15.49 ; 1 Jn 3.2). Mais quand Christ est en nous, et que nous sommes en Christ, le processus de restauration à l'image de Dieu commence ici-bas. Quand cela arrivera, nous aurons à cœur d'amener ceux qui nous entourent à celui qui peut les restaurer eux aussi.

Bien que cette œuvre de restauration commence dès aujourd'hui en nous, pourquoi devons-nous toujours garder à l'esprit que cette restauration ne sera pas totalement achevée avant le retour de Jésus ?

5 Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 584.

Jeudi: Le rôle de restauration de l'église

Comme nous l'avons vu, notre monde, bien que créé parfait, est tombé, avec des effets dévastateurs. Mais Dieu ne nous a pas abandonnés à notre destin, c'est-à-dire la destruction éternelle (ce même destin que nous prédit la science). Avant même que le monde commence, le plan du salut était déjà écrit (voir 1 P 1.2) et, au prix d'un grand sacrifice personnel, Jésus est venu dans ce monde, a souffert sur la croix, et a promis de revenir. Et quand tout sera terminé, et que le péché sera détruit, le monde qui a été perdu sera pleinement restauré.

Pourtant, ce qui est étonnant, c'est que Dieu appelle son église, encore aujourd'hui, à jouer un rôle pour œuvrer en direction de cette restauration.

Lisez Marc 2.1-12, cette histoire d'un groupe d'amis persévérants qui ont agi d'un commun accord pour amener un paralysé à Jésus. En quoi cette histoire illustre-t-elle le rôle de l'église dans la guérison et la restauration des gens ?

La maison était pleine de gens en raison de la présence de Jésus. Son amour pour les gens attirait les foules. Les quatre hommes ont fait un grand trou dans le toit pour faire descendre l'homme malade spirituellement, mentalement et physiquement, à Jésus. Puis, Jésus l'a restauré en pardonnant ses péchés, en lui donnant la paix de l'esprit, et en lui ordonnant de se lever et de marcher. Jésus a démontré que l'on ne peut être véritablement guéri à moins d'être restauré de manière globale.

Comment l'apôtre Paul écrit-il la raison pour laquelle Christ est apparu sur terre ? Quelle espérance peut-on tirer de ces promesses ? Lisez Jn 10.10 ; 1 Jn 3.8.

On dit que Jean 10.10 représente le résumé du message adventiste. C'est la déclaration de mission de Christ. Le corps de Christ, l'église, a un rôle majeur à jouer : suivre ses traces et détruire l'œuvre du diable en remplaçant la mort par la vie en abondance (voir Actes 10.38 ; 1 Jn 2.6). L'église est appelée à collaborer avec Christ en faisant progresser les gens vers la restauration à l'image de Dieu, physiquement, mentalement et spirituellement.

Qui a besoin de votre aide en ce moment, une aide que vous êtes justement qualifié pour donner ?

Vendredi : Pour aller plus loin...

Lisez ces autres passages sur la restauration à l'image de Dieu : Rm 8.29 ; Col 1.15 ; 3.9-11 ; 2 Co 3.18 ; 5.17.

Lisez Ellen G. White : " La création ", " La tentation et la chute " et " Le plan de la rédemption ", p. 21-48 dans Patriarches et prophètes.

En tant que peuple, nous avons été appelés par Dieu à œuvrer en faveur des autres, pour le bien des autres, à montrer aux autres les promesses d'espérance et de restauration que nous avons reçues en Jésus. Et le Seigneur peut agir à travers nous de différentes manières. En ce sens. Certaines églises offrent une restauration physique avec des programmes et des services de santé. Par exemple, le système de santé, d'hôpitaux et de cliniques de l'église fonctionne de concert vers ce même objectif. La restauration et le rétablissement peuvent avoir lieu grâce à des formations qui équipent les membres de la communauté pour combler leurs besoins. Les églises peuvent également établir ou développer les écoles locales, donner des formations, des cours d'alphabétisation, du soutien scolaire, de la relation d'aide, etc.

Dans leur quête de restauration et de vie abondante, beaucoup comprendront qu'ils ont également besoin de restauration spirituelle et morale, méme s'ils n'y pensaient pas au départ. En fait, c'est une facette-clé de la restauration à l'image de Dieu (voir Ep 4.22-24). L'Église a une position et une qualification uniques pour combler ces besoins, meilleures que toute autre organisation séculaire sociale ou sanitaire.

Discussion Questions:

  • Donnez des exemples de ce que votre église accomplit déjà en faveur de la restauration physique, mentale et spirituelle des gens de votre localité. Que fait votre église dans ce domaine ? Partagez avec votre classe des idées pour développer les ministères de restauration de l'église dans votre secteur.
  • Comment comprenons-nous cette idée de restauration physique ? Après tout, quoiqu'on fasse pour aider les autres à retrouver leur santé, à moins que le Seigneur ne revienne, de leur vivant, la plupart de ces gens finiront par succomber à la maladie et aux outrages de la vieillesse. Pourquoi est-ce une preuve supplémentaire que la restauration ne peut avoir lieu qu'après le retour de Jésus ?
  • Que signifie " être restauré à l'image de Dieu dès aujourd'hui " ? Comment cela fonctionne-t-il ? Comment savoir si nous avançons ? Pourquoi notre perception de Dieu doit-elle claire si nous voulons que cette restauration ait lieu ? Comment ne pas céder au découragement quand nous ne voyons pas les progrès escomptés ?